Découpe, lamination, presse à oeillets, machine à souder : le matériel qui peut accompagner une imprimante

L’impression numérique fait actuellement partie intégrante de la vie quotidienne des gens, que ce soit personnelle, éducative ou professionnelle. En effet, écoliers, collégiens, lycéens, étudiants, professionnels, jeunes et adultes ont tous besoin d’imprimer, mais c’est la fréquence des impressions qui les différencie. Le type d’imprimante qui leur faut à chaque catégorie est alors différent. Aussi, des matériels très utiles accompagnent les imprimantes. Ces matériels servent pour des aspects particuliers des pages imprimées. Il s’agit des machines à découpe et de lamination, des presses à œillet et des machines à souder. A quoi servent-ils et où en trouver ?

Machines à découpe et presses à œillets

Les machines à découpe accompagnent très souvent les imprimantes. Mais pourquoi ne pas utiliser de simples paires de ciseaux ? D’abord, le résultat sera médiocre, car avec une paire de ciseaux, il est très difficile de découper de façon droite et sans défaut une feuille de papier. Et même si une personne arrive à bien découper, ce n’est pas du tout pratique pour une grande quantité de feuilles à découper car cela prendrait trop de temps. C’est ainsi qu’ont été conçues les machines à découper. Non seulement elles sont super rapides, mais elles offrent aussi des feuilles merveilleusement découpées, idéales pour les documents officiels, les invitations, les faire parts, les prospectus, etc. Quant aux presses à œillets, elles servent surtout aux feuilles à relier pour ne constituer qu’un seul document, ou encore les documents à ranger dans des classeurs. Ces machines posent donc des petits œillets sur les feuilles afin qu’elles puissent rentrer dans un classeur, ou encore pour qu’elles puissent subir une reliure et ressembler à un livret. Ce genre de matériel peut être trouvé chez Top-Office ou dans un magasin bureautique.

Lamination

D’abord, qu’est-ce que l’on entend par lamination ? C’est un processus qui consiste à recouvrir d’une fine couche de plastique transparente, qu’on appelle aussi « pellicule », un document imprimé afin qu’il soit plus présentable et puisse durer très longtemps. N’est-ce pas ce qu’on fait souvent en plastification ? Non, la lamination n’est pas plastification. Bien sûr, pour la lamination, on utilise aussi du plastique, mais avec la plastification, le papier devient plus rigide et la finition n’est pas vraiment très présentable. En guise d’exemple, on peut effectuer la lamination sur des documents importants tels que les diplômes, les photos uniques, les cartes de visite, les cartes d’identité, ou encore les documents dédiés à un public particulier comme les menus au restaurant ou les invitations. Vous pouvez trouver ce type de machine chez top office également.

Machines à soudures

A soudures ? Mais pourquoi ? D’abord, il est important de savoir que cette sorte de machines accompagne surtout les imprimantes numériques grand format. Ces machines servent surtout à la soudure de bâches imprimées. Comment ? En produisant des soudures aux joints et chevauchements. La qualité de la soudure, notamment rapides et sans plis, dépend grandement de la qualité du poste à souder.

Quelles différences entre imprimante jet d’encre et laser ?
Blocs papier A4 – 50 feuillets cyclus recto